û Festival du Labour blanc

Poète dans l’âme, artiste dans le cœur, passionné jusqu’au bout des doigts, hyperactif et sympathique, Réal Désourdy organise le Festival du Labour du Québec depuis 1994 à Saint-Valérien de Milton. Ce thème qui l’inspire jusque dans ses rêves, il en fait un évènement qui intéressera quiconque aime les chevaux et ou la terre. « Nous récoltons ce que l’on sème, dit-il, mais avant, il faut labourer! » Labourer comme dans travailler, bûcher, creuser, des sillons, retourner la terre, faire en sorte qu’elle produise. Le temps du labour avec les chevaux est bien révolu mais cette pratique occupe les temps libres de quelques passionnés déterminés qui participent à des concours et festival comme celui-ci.

Le Festival du Labour a eu pendant 3 ans une mascotte, un bœuf un «  Piémontais », nommé Azur, représentant le début de la colonisation se faisant avec des bœufs

C’est un rendez-vous à tous les samedis suivant l’Action de Grâces que les laboureurs s’inscrivent à une des 5 classes : soit débutant ou amateur, professionnelle, 65 ans et plus, sulky et femme. Par la suite, les tandems s’exécutent d’un sillon à l’autre en démontant leur adresse tout en convoitant la première place.

À tous les automnes, le Concours de Labour avec chevaux lourds perpétue la tradition et la transmission technique ancestrale de labourage. Pour la région, il s’agit d’un évènement unique en son genre, soit l’évocation d’un Patrimoine vivant qui touche les générations. Cette pratique de labour « Richard » attire un public qui apprécie la dimension agricole et traditionnelle des activités.

 En décembre 2016, Le Festival du Labour a reçu une mention spéciale pour le Prix du Patrimoine 2016, par la MRC des Maskoutains, dans le cadre du Prix Maryse-Séguin. Cette reconnaissance contribue et inspire sa continuité pour les années à venir.

« La Gaspésie a ses pêcheurs, la Tuque a ses orignaux, la Baie-du-Febvre ses oies. Nous nous avons les traditions liées au monde agricole et je désire les mettre en valeurs. J’espère que le Festival du Labour va continuer de progresser et qui sait, un jour, pourrons-nous avoir un musée du labour »,  conclu Réal Désourdy.  

Soyez les bienvenues et pour toute information, entre 19 et 21 heures : 

Réal Désourdy
450-278-6494